AC/DC highway to hell Agrandir l'image

AC/DC highway to hell

ref 215

Utilisé

Highway to Hell est le 6e album d'AC/DC sorti le 27 juillet 1979

Plus de détails

Attention : dernières pièces disponibles !

19,99 €

Fiche technique

Etat disqueVG+ : Very Good + : Les disques ont quelques rayures qui n'affectent pas la qualité sonore. Certains crépitements peuvent être audibles sur des platines très sensibles.
Etat pochetteVG+ : Very Good + : La pochette présente des signes de manipulations évidents : extrémité légèrement cornée, étiquette du prix, plis. Mais aucun défaut majeur.
Format vinyle33 tours

En savoir plus

C'est l'album d'AC/DC le plus vendu de la période Bon Scott mais aussi le dernier de cette période car le chanteur décèdera moins d'un an plus tard d'une asphyxie causée par ses propres vomissements dans une voiture (une Renault 5) à Londres (Angleterre) à l'issue d'une nuit de cuite, alors que Bon travaillait avec Bernard Bonvoisin à l'adaptation anglaise des textes de "Repression" (Trust).

En 2003, l'album fut classé numéro 199 dans la liste des 500 meilleurs albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. Bien que n'ayant pas atteint les niveaux de ventes de Back in Black, l'album suivant (qui demeure le second disque le plus vendu de tous les temps, après Thriller de Michael Jackson), Highway To Hell est considéré par les puristes comme le véritable classique d'AC/DC.

Cet album est l'un des plus hétérogènes du groupe, car on y trouve aussi bien des sujets sur l'enfer de la vie sur la route (Highway to Hell), le sexe et les femmes (Shot Down in Flames, Touch Too Much, Girls Got Rhythm), ou comme avec If You Want Blood (You've Got It) sur la mort et la violence.

L'album contient une touche blues, comme le solo de Touch Too Much, certains riffs (Shot Down in Flames) ou encore le dernier titre "Night Prowler". Ce dernier morceau sera ensuite reproché au groupe comme ayant incité un tueur en série américain à passer à l'acte. "Night Prowler" était en effet le morceau favori que Richard Ramirez écoutait en boucle sur son autoradio en traquant ses victimes, au début des années 80's sur la côte ouest des États-Unis.

L'album est le premier du groupe à ne pas être produit par Harry Vanda et George Young. L'expérimenté producteur anglais qu'était Eddie Kramer fut sollicité pour la conception de l'album mais durant les premières sessions d'enregistrement, il ne parvint pas à trouver un terrain d'entente sur les méthodes d'enregistrement à appliquer avec le groupe. Ce fut alors un jeune producteur novice en la matière, Robert John « Mutt » Lange qui fut appelé en urgence pour l'enregistrement de l'album. Il apporta un tel succès à l'album Highway to Hell que cet album sera le premier de la trilogie de ceux qu'il produira pour AC/DC (Back in Black en 1980 et For Those About to Rock We Salute You en 1981).

Les derniers mots prononcés par Bon sur cet album sont « Shazbot, nanu nanu », expression utilisée dans un sitcom américain, Mork and Mindy par le personnage principal de « Mork » (un extraterrestre joué par Robin Williams).

En Australie, Highway to Hell fut réalisé avec une pochette un peu différente avec des flammes et un manche de guitare superposés devant la même photo du groupe que celle de la version internationale. Les couleurs du logo changent également légèrement.
 En Allemagne de l'Est, la pochette fut censurée et l'album y sortit alors avec une pochette différente. La chanson "Shot down in Flames" (littéralement "descendu en flamme") fut boycottée par les radios U.S. à la suite des attentats du 11 septembre 2001.
1.Highway to Hell (3:26)
2.Girls Got Rhythm (3:23)
3.Walk All Over You (5:08)
4.Touch Too Much (4:24)
5.Beating Around the Bush (3:55)
6.Shot Down in Flames (3:21)
7.Get It Hot (2:34)
8.If You Want Blood (You've Got It) (4:32)
9.Love Hungry Man (4:14)
10.Night Prowler (6:13)