Baron rojo volumen brutal Agrandir l'image

Baron rojo volumen brutal

ref 261

Utilisé

Baron rojo volumen brutal 1981

Plus de détails

Attention : dernières pièces disponibles !

24,99 €

Fiche technique

Etat disqueEX : Excellent : Le disque montre des signes d'avoir été joué (sensibles marques lumineuses), mais la perte de qualité sonore est pratiquement inaudible.
Etat pochetteEX : Excellent : La pochette peut avoir quelques très discrètes rayures et/ou des petits plis.
Format vinyle33 tours

En savoir plus

Dix mois après l'album "Larga vida al rock & roll", Baron Rojo enfonce le clou et édite ce disque absolument génial. "Volumen brutal", c'est la galette dont le Baron en a vendu dans les années 80 deux millions d'exemplaires. Et oui, qui l'aurait cru. Aujourd'hui encore Baron Rojo est toujours considéré comme le plus grand groupe de rock de langue hispanique de tous les temps, même si de nos jours certains groupes vendent plus de disques qu'eux. Je pense à Tierra Santa notamment.

Avant de décortiquer le disque proprement dit, je voulais apporter une précision dont je n'ai pas parlé dans ma chronique de l'album "Larga vida al rock & roll". L'on pourrait dire qu'il y a deux entités chez le Baron couvrant toute la période des 80s. A de très rares exceptions, les frères Armando et Carlos De Castro, tous deux guitaristes composaient ensemble de leur côté, et Carlos chantait les chansons qu'ils avaient créé. D'un autre côté, José-Luis Campuzano "Sherpa", bassiste, composait avec sa compagne Carolina Cortès, et Sherpa chantait ainsi les morceaux qu'ils avaient tous deux écrit. Quelquefois le batteur Hermès Calabria, se joignait à l'un des deux groupes afin d'y apporter sa contribution. C'est je pense, ce qui fit leurs forces, pourrait-on dire deux styles un peu différents, deux vocalistes se partageant le chant, chancun chantant ce qu'il avait composé.

L'album attaque avec le titre "Incomunicacion", bien heavy et de très bonne facture, suivi par le superbe "Los rockeros van al inferno", toujours aussi heavy. "Dame la oportunidad" est quand à lui un morceau plus posé, mi-tempo, mais néanmoins excellent. "Son como hormigas"(ils sont comme les fourmis) est un titre absolument génial, très entrainant, et qui se termine par un solo de saxophone de Mel Collins, le groupe l'ayant rencontré en Angleterre dans le studio d'enregistrement, avait demandé à ce grand saxophoniste s'il voulait bien placer son saxe sur un de leur titre. "Las flores del mal" est un des titres les plus populaires du Baron, mais bizarrement un de ceux que j'aime le moins!
"Resistire" est par contre le titre d'anthologie par excellence, et est aujourd'hui encore systématiquement joué en concert. "Resistiré" veut dire "je résisterai", une chanson aux paroles contestataires très fortes. Pour comparaison nous pouvons sans problèmes la comparer à notre "Antisocial" de Trust. Arrive ensuite "Satanico plan(Volumen brutal)", joué à la slide, et vraiment prenant, suivi du grandiose "Concierto para ellos" sublimement chanté par Sherpa. L'album se termine par "Hermano del rock & roll", suivi de l'instrumental "El Baron vuela sobre Inglaterra".
En conclusion le disque de la consécration qui amena le Baron dans la cour des grands,lui ouvrit les portes des grands festivals européens de l'époque tel celui de Reading, deux faces de rêves pour un album inoubliable.
Juste une dernière précision, cet album existe en version espagnole et anglaise, et qu'en 2005, il a été édité un CD remasterisé comprenant les deux versions.

Baron rojo volumen brutal 1981

Side one

1. "Isolation Ward"   A. de Castro, C. de Castro 3:39
2. "Rockers Go to Hell"   Campuzano, Cortés 4:17
3. "Give Me the Chance"   C. de Castro, A. de Castro 3:35
4. "Termites"   Campuzano, Cortés, A, de Castro 4:07
5. "Flowers of Evil"   C. de Castro 4:53

Side two

6. "Stand Up"   Campuzano, A. de Castro, C. de Castro, Cortés 5:03
7. "Someone's Loving You"   A. de Castro, C. de Castro, Campuzano 4:12
8. "Concert for Them"   Campuzano, Cortés, A. de Castro 4:42
9. "You're Telling Me"   A. de Castro 3:24
10. "The Baron Fly Over England"   A. de Castro, C. de Castro, Campuzano, Calabria 2:42